Cette plante de la famille des Malpighiacées, plus connue sous le nom de cerise de la Barbade, est un incontournable de la phytothérapie. Aujourd’hui, gros plan sur un fruit aux vertus insoupçonnées. 

Qu’est-ce que l’acerola ?

Depuis toujours, cette cerise est consommée par les indiens d’Amazonie, principalement pour traiter les maladies infectieuses.

C’est à l’arrivée des conquistadors espagnols que l’acérola a commencé son voyage vers le vieux continent. Bon nombre d’explorateurs et de marins n’ont pas manqué de souligner les vertus du fruit, qui est devenu la nouvelle cure contre le scorbut (forme grave d’une carence en vitamine C pouvant conduire jusqu’à la mort).

Pour ce qui est du fruit, il ressemble fortement à la cerise : même forme et même couleur. Cependant son goût est bien moins sucré et bien plus acidulé que la cerise. L’acérola contient trois noyaux ce qui lui permet de se développer rapidement après l’éclosion de ses fleurs rose bonbon, tout au long de l’année.  

Cet arbuste sauvage pousse principalement dans les forêts tropicales amazoniennes d’Amérique latine et peut atteindre jusqu’à 5 mètres. De nos jours, il est principalement cultivé au Pérou, Venezuela et surtout au Brésil.

Les Propriétés De l’acérola

C’est vers 1950, que cette petite cerise a retenue l’attention des spécialistes. En effet, on lui découvre une concentration en vitamine C (principale concernée dans les défenses d’infections) 25 fois plus importante que l’orange.

L’acérola est une plante médicinale aussi bien en cas de convalescence que pour les grands sportifs à la recherche d’un super aliment pour booster leurs performances.

De plus, l’acérola contient des nutriments aux propriétés antioxydantes qui vont permettre de favoriser une purification de l’organisme. La vitamine C qu’elle contient contribue à la formation normale de collagène pour un fonctionnement normal de la peau et des os.

Comment consommer l’acérola ?

  • BON A SAVOIR

La quantité de vitamine C présente dans notre corps varie entre 1 500 et 3 000mg. Le besoin quotidien est évalué quant à lui à 110mg par jour chez un adulte sachant que l’apport maximal tolérable pour la vitamine C est fixé à 2 000mg.

Jus de fruits :

En Amérique latine et aux Antilles, l’acérola est très populaire et se consomme majoritairement sous forme de jus. Le jus de fruit étant très acide, il est recommandé de la mélanger avec un autre jus tel que la banane, la pomme ou encore la myrtille. 10 ml de pur jus d’acérola vous procure un apport de 65mg de vitamine C.

Complément alimentaire :

Sans surprise, plusieurs recherches ont démontré que ce fruit présente une multitude de bienfaits. Suit à cela, plusieurs marques ont décidé de les incorporer à leurs préparations, tant les qualités du produit sont nombreuses.  Pour faire le plein d’énergie à l’approche de l’hiver, vous pouvez retrouver plusieurs produits à base d’acérola, sous forme de gélule, comprimé ou poudre, dans les rayons de votre naturéO. A noter que sous forme de poudre la vitamine C sera assimilée beaucoup plus rapidement.

Les chiffres indiqués dans les noms des compléments alimentaire sous forme de gélules ou comprimé renvoient la plupart à la teneur en acérola, c’est-à-dire le fruit, et non la teneur en vitamine C. Ainsi les compléments alimentaires exprimant un dosage à 500mg signifient que le produit contient 500mg d’acérola et non de vitamine C. Il faut donc bien regarder la teneur en vitamine C qui est indiquée sur l’étiquetage nutritionnel obligatoire et respecter les doses journalières recommandées.

Dans 1g d’acérola il y a environ 170mg de vitamine C naturelle. Le calcul est donc assez simple dans 500mg d’acérola vous obtenez 85mg de vitamine C naturelle.

  • BON A SAVOIR :

L’acérola est à éviter pour les personnes souffrant de goutte et aux personnes sujettes aux calculs rénaux.

Un excès en vitamine C peut entraîner des maux d’estomacs, diarrhées, des calculs rénaux.

Idée Recette : Boisson anti-fatigue pour l’hiver

Ingrédients :

1 orange

6 pommes

1 cm de gingembre

2 cuillères à café d’acérola en poudre

Recette :

  1. Lavez les pommes et coupez-les en quartiers. Lavez l’orange, l’épluchez puis la coupée en quartiers. Pelez ensuite le gingembre.
  2. Réunissez les morceaux de pommes, l’orange et le gingembre dans un blender et mixez le tout.
  3. Ajoutez ensuite l’acérola en poudre, puis mélangez et servez aussitôt (le jus pourrait perdre ses vertus si vous attendez trop longtemps).

Aucun commentaire

laisser un commentaire

Laissez un commentaire sur cet article

Ces articles peuvent vous intéresser

Alimentation

Tajine d’agneau à la courge et aux carottes

Par labullebio 23/10/2020
Alimentation

Le sevrage de bébé

Par labullebio 12/08/2019