En 1987 naissait la notion de « développement durable » face à la nécessité qu’avait les Hommes de changer leurs modes de production et de consommation.
L’humanité devait prendre conscience que pour continuer à se développer, entendre vivre mieux tout en satisfaisant ses besoins, à exploiter les ressources de la planète, à profiter de son environnement, elle devait devenir responsable !


Qu’en est-il aujourd’hui ? Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir … Les inégalités de moyens pour appliquer cette notion sont encore très importantes à l’échelle de la planète, entre pays riches et pays en développement, mais aussi entre pays riches, les efforts en la matière diffèrent !
Mais tout de même … On progresse, nous avons de plus en plus conscience que si nous voulons vivre mieux demain, il faut réaliser des changements aujourd’hui, alors : on trie, on recycle, on composte, on consomme différemment et on influence les producteurs et les industriels !!

Dans la cuisine c’est une chose acquise : des aliments achetés en vrac, des légumes et des laitages bio, du vinaigre et du citron pour tout nettoyer, du chocolat équitable et vers la fin des emballages en carton !!

Et dans la salle de bain, où en sommes-nous ? Les cosmétiques solides progressent !
Suivez-moi, je vous explique comment changer nos habitudes pour révolutionner votre quotidien, dès la douche du matin.

Les cosmétiques solides, ça change quoi ?

Le savon pour se laver les mains, tout le monde connaît … Alors, élargissons nos habitudes et essayons d’autres cosmétiques solides ; voilà 5 bonnes raisons de les choisir :

Des produits sans substance nocive : C’est la première raison qui m’a décidée à utiliser des cosmétiques solides ; à la différence de la plupart des produits que l’on trouve dans le commerce, remplis de substances toxiques pour la santé, les cosmétiques solides sont exempts d’ingrédients chimiques ! Exit les parabènes, les silicones, les phtalates, les sulfates, les huiles minérales et autres produits nocifs !


Des cosmétiques écologiques : Ce sont des produits dont les composants sont labellisés bio ; ils sont à base de matières premières naturelles comme l’huile de coco (dont je vous ai déjà vanté les vertus ;-)), l’huile d’olive, les huiles essentielles, et des tensioactifs pour leurs propriétés moussante et nettoyante. Tout ceci est donc bien pour nous, mais aussi pour la nature ; ce sont des cosmétiques que vous pouvez, par exemple, utiliser lors d’une randonnée en montagne et ne pas craindre de polluer la rivière en vous rinçant les cheveux, les dents ou le corps !! Et oui, il fallait aussi y penser 😉

Des cosmétiques « Zero waste »le zéro déchet est dans l’air du temps !! On y pense pour la consommation de produits alimentaires, mais pourquoi ne serait-ce pas également une nouvelle habitude à prendre dans la salle de bain? Les cosmétiques solides ne nécessitent pas d’emballages superflus, ils se conservent dans de petits bocaux en verre ou sur un support à savon.

Des cosmétiques transportables sans risque : Les cosmétiques solides sont moins lourds et ne risquent pas de se renverser dans la valise lors d’un déplacement ; et surtout, si vous prenez l’avion, un petit sac de congélation ou un gant de toilette, et hop ils peuvent rester avec vous en cabine !!

Des cosmétiques qui durent longtemps : A la différence des cosmétiques liquides, on gère mieux la quantité de produit utilisé, et c’est la maman qui parle : laissez entre les mains d’une petite fille de 8 ans un shampoing qui sent la cerise, et observez sa durée de vie sur le bord de la baignoire 😉 Enfin, comme ils ne sont composés que de l’essentiel, leur efficacité est optimisée !
Maintenant que vous êtes conquis et déterminés à essayer des cosmétiques solides, et avant de les réaliser vous-même (parce que cela viendra peut-être), je vous présente ceux que j’ai à la maison.

Lamazuna, un exemple de marque responsable chez naturéO


Lamazuna est une marque de cosmétiques solides française, toute jeune et dynamique, partie en 2010 d’une histoire de coton-tige !
Leurs produits sont 100% d’origine naturelle, vegan (la marque est labellisée Cruelty Free & Vegan par Peta et elle a reçu la mention Slow Cosmétique), et leur objectif est de parvenir au zéro déchet, car les produits sont vendus avec des emballage certes, mais compostables et biodégradables !! Enfin, leur fabrication est réalisée à la main en France, dans l’arrière-pays niçois.


Lamazuna en pratique !

Le shampoing pour cheveux normaux : C’est un petit cannelé avec une agréable senteur de pin sylvestre, facile d’utilisation et qui se conserve très bien dans le petit bocal en verre vendu par la marque. Il existe différentes catégories de shampoing, pour cheveux secs ou cheveux gras. Il suffit de bien se mouiller les cheveux, puis de frotter le cannelé sur la tête et de le faire mousser. Les cheveux se rincent beaucoup plus facilement qu’avec un shampoing industriel !

Le dentifrice à la menthe poivrée : Il suffit de brosser le dentifrice avec votre brosse à dent préalablement mouillée à l’eau chaude, de vous laver les dents puis de rincer ; le dentifrice, avec son bâtonnet trop mignon, est antibactérien, il peut donc être utilisé par toute la famille (enfant de plus de 3 ans et à condition qu’il sache bien recracher !). Personnellement, je le conserve dans une mini jarre à bougie, à la maison rien ne se perd tout se recycle !! Mais il peut très bien être conservé dans un verre à eau.

Le déodorant : C’est un mini cannelé, qu’il faut passer sous l’eau chaude, ou froide, avant de le frotter sous les aisselles ; il a une agréable odeur, il contient notamment de l’huile essentielle de palmarosa, dont le rôle est de grignoter les bactéries. Ainsi la transpiration n’est pas empêchée, elle est simplement rendue parfaitement inodore, ce qui est bien meilleur pour votre corps. Ce déodorant est plus efficace que la pierre d’alun et ne laisse aucune trace sur les vêtements. C’est mon produit chouchou sur les trois que j’ai essayés !

Il faut le savoir :
Comme avec tous les produits naturels, vous risquez d’être surpris par certaines choses au moment de leur utilisation : ce sont des produits qui ne vont pas mousser de façon excessive, et qui n’auront pas de parfum prononcé !!
Enfin, dans la mesure où les produits contiennent des huiles essentielles, ils ne conviennent pas aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans. De plus, il faudra également veiller aux risques d’allergies, toujours envisageables avec la présence des huiles essentielles.

Et voilà, j’espère vous avoir convaincus de passer au « solide zéro déchet » dans la salle de bain, et pas seulement pour vous laver les mains 😉

Bientôt j’irai plus loin, et je vous montrerai comment réaliser vos propres cosmétiques comme Cécile qui réalise son déodorant elle-même ou certaines mamans qui fabriquent le liniment oléo-calcaire pour changer leurs bébés !!

UnBrinNaturel
UnBrinNaturel Enseignante passionnée Le 28/11/2017
Hello, moi c’est Nathalie, dans la vraie vie je suis enseignante et j’adore raconter des histoires ; ma passion, le jardinage : je plante, je gratte, je fais pousser … aussi, la nature est mon amie, je l’écoute, je l’observe, je prends tout ce qu’elle m’offre, je la respecte. Alors suivez-moi dans mon petit univers au naturel.

Aucun commentaire

laisser un commentaire

Laissez un commentaire sur cet article

Ces articles peuvent vous intéresser

Art de vivre

DIY: Mousse à raser naturelle pour homme

Par labullebio 02/10/2020
Beauté & mode

Des idées recettes pour vos cheveux aux poudres d’ayurvéda

Par labullebio 06/10/2020