Bien que le riz fasse partie des céréales couramment utilisées au quotidien, notamment dans les cuisines asiatiques et indiennes, son utilisation sous d’autres formes reste encore dans l’ombre de l’épi de blé (pourtant pas bien grand). Pour les petits goûters de la Bulle Bio, on a voulu tester la farine de riz pour vous donner notre avis. Et vous allez voir, la farine de riz cache bien des surprises !

Une céréale sans source de gluten

Tout d’abord et puisqu’on parle d’une céréale, il faut savoir que les prolamines (types de protéines végétales riches en acide glutamique) aux effets délétères pour la perméabilité intestinale n’ont pas toutes le même degré de nocivité.

Alors que la gliadine largement présente dans les grains de blé (plus de 60%) est source de toxicité, surtout pour les personnes atteintes de maladie cœliaque, la très faible proportion d’orzénine dans le riz (environ 5%) permet d’éviter la réaction inflammatoire et pathogène. En effet, l’organisme sait mieux dégrader ces molécules, sans que le système enzymatique se dérègle en forçant en permanence le métabolisme d’assimilation. Voilà pourquoi toutes les céréales ne se valent pas et pourquoi le riz offre l’avantage d’une céréale sans les inconvénients du gluten, sauf à développer un grave degré d’intolérance aux prolamines dans leur ensemble. On peut approfondir ce point avec l’ouvrage de Julien Venesson « Comment le blé moderne nous intoxique » paru en 2013 aux éditions T. Souccard.

La farine de riz pour alléger les plats

De manière générale, plus une céréale est pauvre en prolamine, moins elle offre de liant lors du pétrissage et de la cuisson. C’est en effet le cas du riz, qui peut entraîner une texture un peu friable. L’avantage, c’est que cela apporte plus de croustillant après cuisson. Alors faites comme nous, essayez le crumble aux pommes-cannelle en remplaçant la proportion de farine habituelle par 80 % exclusivement en farine de riz : un délice !

Et que dire des muffins aux myrtilles ou canneberges, confectionnés avec une crème de riz … Miam serait le mot le plus approprié, mais on fait quand même l’effort de vous livrer un petit secret : en effet, pour contrer le manque de liant lors du travail de la pâte à muffin, l’astuce consiste à réaliser préalablement une crème en mélangeant la quantité de farine de riz avec 1/3 de plus de liquide (eau ou lait végétal avec 1 cuillère à soupe d’huile à cuisson en option). C’est une technique qui permet également d’épaissir un velouté, un biberon, une sauce béchamel, ou encore d’apporter l’onctuosité souhaitée à un entremet sucré. Comme son goût est neutre, la farine de riz s’utilise très facilement dans tout type de préparation.

Cela permet aussi de l’associer à d’autres variantes plus fortes en goût telles que farine de sarrasin, de lupin, de châtaigne ou de coco par exemple, afin de les alléger.

Ce qui est bon pour la santé… est bon pour la peau aussi !

C’est bien connu, une alimentation saine et équilibrée se répercute dans la souplesse et la tonicité de la peau ou des cheveux. Cependant dans le cas présent, la farine de riz n’est pas qu’un ingrédient culinaire, elle s’utilise aussi en cosmétique !

Vous savez, la fameuse poudre de riz qui unifiait le teint pâle des belles avant que le bronzage ne soit en vogue et qu’elle ne soit en outre supplantée par les poudres minérales compactes. Aujourd’hui, elle revient discrètement et élégamment sur le devant de la scène, notamment pour matifier et sublimer les peaux un peu grasses, en offrant une texture très adaptée pour minimiser les réactions sébacées. Pour les curieuses ou les coquettes qui veulent se repoudrer le nez tout en cuisinant et sans se ruiner chez les parfumeurs chics, c’est toujours bon à savoir ! Certes, les puristes utilisent l’amidon de riz, mais comme les marques classiques lui substituent du talc, autant piocher dans sa propre farine de riz bio. Pour les adeptes de la flow-cosmétique, c’est à tenter !

Et pour aller plus loin, afin d’exfolier la peau en douceur tout en favorisant la micro-circulation, on peut également fabriquer un masque avec un mélange de 2 cuillères à soupe de farine de riz / 4 d’eau de riz tiède. Après avoir appliqué cette pâte sur le visage pendant environ 1/4 d’heure, il faut masser légèrement en petits cercles avant de rincer à l’eau tiède Résultat : une peau nette et purifiée (source : herbiotiful.com).

Vous l’aurez compris la farine de riz, c’est le combo malin pour jouer sur tous les tableaux : un produit facile à trouver dans votre magasin bio préféré et bon pour la santé dehors comme dedans

1 commentaire

laisser un commentaire

Laissez un commentaire sur cet article

Ces articles peuvent vous intéresser

Alimentation

Crêpes sucrées : 3 recettes alternatives

Par labullebio 02/02/2018
Alimentation

Mes crêpes végannes

Par JulieL 08/01/2019