A l’occasion du lancement des confitures naturéO, nous sommes partis à la rencontre de David Klockenbring, producteur de fruits dans le Lot-Et- Garonne et directeur de la société Biolo’Klock

David, pourriez-vous nous expliquer en quelques mots l’histoire de Biolo’Klock ?

Mon arrière-grand-père, Franz Klockenbring, était pharmacien.
Il a été l’un des pionniers en France à percevoir les produits naturels comme bénéfiques pour la santé du corps et le bien-être psychologique. Il a d’ailleurs contribué à l’installation de l’usine Weleda à Ussenheim.
Il prit la décision de reprendre une ferme à Monpezat, dans le Lot-Et- Garonne, afin de consacrer sa vie au soin des terres après des études d’ingénierie agricole. Mon grand-père Jean-Didier reprit la responsabilité de la ferme et commença à s’intéresser à de nouveaux modes de culture, soucieux du respect des équilibres naturels. L’agriculture biologique n’étant pas reconnue par les gouvernements de l’époque, il en transmettra les principes fondamentaux à mon père, Bernard, qui convertira lui-même l’exploitation et diversifiera les vergers.
C’est après une formation universitaire en gestion de production que j’ai finalement repris le flambeau, afin de dédier mon temps aux activités de transformation et de la commercialisation des produits de la ferme, avec une spécialisation dans la confiturerie.
Je suis aujourd’hui ravi de pouvoir offrir à mes clients des produits de qualité, toujours créés dans le respect de la nature et de la santé des consommateurs.

Vous évoquiez la confiturerie comme une spécialité. Combien de variétés de fruits produisez-vous aujourd’hui ?

Nous produisons une quinzaine de fruits sur l’exploitation, notamment des figues, des prunes, des fraises de variétés
diverses. Si notre activité principale est la transformation de fruits en confiture, nous produisons aussi des fruits séchés et
nous vendons une partie de nos récoltes sur des marchés. Actuellement, nous travaillons aussi sur une diversification de
nos produits et nous plantons de nouvelles variétés de plantes pour prévoir l’avenir.

Comme naturéO, Biolo’klock est une entreprise familiale. Pensez-vous que cela apporte une force supplémentaire dans l’organisation ?

Oui, c’est un plus.
On gagne en flexibilité mais surtout en qualité car l’investissement personnel est plus important quand l’enjeu concerne directement les siens. Il y a beaucoup d’émotionnel dans notre métier.
L’entre-aide et la cohésion sont aussi des forces qui je pense se décuplent dans un tel contexte. La solidarité familiale est indéfectible.

Pourriez-vous nous en dire davantage sur vos méthodes de culture ? Sur le protocole de transformation de vos produits?

Nous cultivons nos fruits sans utiliser de traitement et nous avons pour principe de ne pas travailler le sol pour favoriser le travail de la nature. Nous sommes dans la recherche d’un maximum de biodiversité pour favoriser nos rendements et répondre à notre éthique.
Pour la transformation, nous produisons en petites quantités avec des fruits frais dans la mesure du possible pour préserver toutes les propriétés des fruits. Nous prohibons tous les ajouts inutiles.

Comment définiriez-vous la valeur ajoutée des confitures naturéO produites chez vous ?

Elles sont préparées à base de fruits frais dénoyautés à la main et sont fabriquées de façon artisanale, cuites dans des petits chaudrons de 10kg pour les raisons évoquées. Les confitures d’abricot et de figue sont créés à partir de fruits français et toutes les confitures sont transformées au cœur de notre ferme du Lot-Et- Garonne.


Qu’avez-vous envie de transmettre à nos consommateurs français ?

Je leur recommanderai de privilégier une alimentation saine en allant vers des produits naturels, sans ajouts de substances,tels que nous les proposant chez Biolo’Klock.
Le retour à l’alimentaire local reprend ses lettres de noblesses et j’encourage les consommateurs à aller encore plus loin dans cette démarche de solidarité nationale.

Si vous deviez définir une devise Biolo’Klock ?

Qualité, artisanat, famille

Comment percevez-vous l’avenir ?

Je continuerai de produire des fruits biologiques, tout en diversifiant mes vergers et mes produits et en cultivant une haute exigence sur la qualité du résultat.

D’où puisez-vous votre optimisme au quotidien ?

Je suis fier de mon métier et de ce que je crée de façon naturelle chaque jour.
Je suis convaincu que nombreuses sont les personnes qui partagent mes valeurs et sont en recherche des caractéristiques que je propose au travers de mes productions.

Pour en savoir plus sur la société Biolo’Klock et sur ses produits, rendez-vous sur le site www.biolocklock.com

1 commentaire

laisser un commentaire

Laissez un commentaire sur cet article

Ces articles peuvent vous intéresser

Alimentation

La Tartiflette : le plat star de l’hiver

Par Ludivine 11/02/2018
Alimentation

La farine de châtaignes a du punch

Par labullebio 20/11/2017