Qu’ils soient noirs ou au lait, fruités ou amers, derrière chaque chocolat se cache un producteur de cacao. Face aux nombreuses difficultés qu’ils rencontrent, le label Fairtrade/Max Havelaar s’engage depuis bientôt 30 ans en faveur d’un cacao juste et durable.

Comment fabrique-t-on le chocolat ?

Après avoir planté le cacaoyer, les producteurs doivent attendre entre 3 et 4 ans minimum pour que l’arbre produise ses premiers fruits : les cabosses. Munis d’une machette, ils les détachent de l’arbre et les ouvrent pour en extraire les fèves enveloppées d’une pâte blanche appelée le mucilage. Les fèves de cacao sont ensuite mises à fermenter pendant 8 jours avant d’être séchées au soleil durant 1 à 4 semaines. Une fois cette étape terminée, elles sont nettoyées puis chauffées avant d’être décortiquées et broyées pour obtenir la pâte de cacao.

Quels sont les enjeux pour les producteurs de cacao ?

On estime que la production de cacao repose sur 5 millions de producteurs alors que la transformation et la distribution seraient contrôlées par un petit nombre de multinationales. Conséquence : chaque intermédiaire ne pèse pas le même poids dans la balance, celle-ci étant en défaveur des cacaoculteurs qui peinent à vivre convenablement de leur travail. En Côte d’Ivoire par exemple, 70% des producteurs de cacao vivent sous le seuil de pauvreté. Cette pauvreté entraîne souvent d’autres problématiques telles que le travail des enfants, la déforestation, l’exode des jeunes, etc.

Quelles sont les principales garanties du label ?

Pour répondre à toutes ces problématiques, le label Fairtrade/Max Havelaar se base sur un cahier des charges strict qui vous garantit :

Et concrètement ?

Grâce à votre soutien et à l’achat de produits labellisés Fairtrade/Max Havelaar, les producteurs reçoivent une prime de développement leur permettant d’améliorer durablement leurs conditions de vie, celles de leur famille et de leur communauté. C’est le cas de la coopérative CONACADO qui regroupe près de 10 000 producteurs de cacao bio et équitable en République dominicaine. Certifiée depuis 1997, elle a utilisé la prime de développement pour financer de nombreux projets :

  • Achat d’une usine de transformation permettant aux cacaoculteurs d’augmenter leurs revenus
  • Formation de plus de 3 200 membres sur la préservation de l’environnement, la santé et la sécurité au travail
  • Création d’un centre de soins médicaux permettant de recevoir gratuitement des soins et des médicaments
  • Construction d’un pont permettant entre autres aux enfants d’aller à l’école locale

« Le commerce équitable a changé de nombreuses vies ici dans les communautés de producteurs de cacao. Grâce au commerce équitable et en tant qu’organisation démocratique, nous pouvons cibler les personnes les plus démunies des communautés pour qu’elles bénéficient des investissements de la prime. »

Santo Moreno, producteur de cacao de la coopérative CONACADO

Le Saviez-vous ?

Sur les 7,3kg de chocolat consommé en moyenne par Français chaque année, seulement 330g sont équitables soit environ 3 tablettes.

Toute l’année, naturéO s’engage en faveur du commerce équitable en vous proposant une trentaine de références labellisées Fairtrade/Max Havelaar dont une large sélection de chocolat équitable.  Rejoignez le mouvement tout en vous régalant et agissez pour un monde plus juste et durable pour les producteurs et pour la planète !

Aucun commentaire

laisser un commentaire

Laissez un commentaire sur cet article

Ces articles peuvent vous intéresser

A la Une

Nactalia Bio, un lait infantile bio et responsable de la ferme au biberon

Par labullebio 09/01/2022
A la Une

L’extrait de pépin de pamplemousse : votre « antibiotique naturel » de l’hiver !

Par Laura 10/11/2017