7 gestes écologiques à adapter au quotidien

Quelques petits gestes simples et faciles à mettre en place au quotidien pour limiter son impact environnemental et passer à une cuisine « verte ». C’est une liste non exhaustive, évidemment, car chaque petit geste compte. En voici une petite sélection.

Geste écolo : passez au vrac

1. Oui au vrac !

Le vrac, une fois testé, c’est l’adopter ! (Il suffit juste de prendre pour habitude d’emporter ses sacs en coton, ses bocaux ou ses papiers kraft qu’on réutilise jusqu’à déchirure). Choisir le vrac, c’est réduire les emballages et donc réduire ses déchets ! Le choix de produits en vrac étant de plus en large, on file vite faire son plein : oléagineux, céréales, biscuits, etc.



Geste écolo : consommez local

2. Consommer local, de saison et bio !

Non non, ce n’est pas 3 gestes en un ! Evidemment les trois en même temps, ce serait idyllique mais ce n’est pas forcément tout le temps possible. Personne n’est parfait et on peut tout à fait privilégier l’un plutôt que l’autre. La consommation locale a un réel impact environnemental positif puisque ce sont des produits qui proviennent d’un périmètre relativement restreint (aux alentours de 90 kms). Elle permet aussi de soutenir les agriculteurs et les producteurs et par conséquent de favoriser l’économie locale. Consommer local c’est aussi privilégier une alimentation avec des produits frais et de saison qui permet de retrouver des saveurs (parfois oubliées) de certains fruits et légumes : vous allez pouvoir épater vos amis avec une soupe de pâtisson ou un velouté de rutabaga ! Une consommation bio est à privilégier pour avoir des apports nutritionnels optimaux !

Geste écolo : réutilisez vos bocaux

3. Réutiliser ses bocaux

Un pot de confiture fini ? Une compote de pommes terminée ? Halte ! Soit on garde les bocaux pour faire une autre confiture, soit on les réutilise pour mettre graines oléagineuses (graines de courges, noix de cajou, …), ou des légumineuses et céréales (lentilles, millet, avoine…). Et pas de crainte, avoir une cuisine dépareillée, c’est un style qui fait son petit effet !

4. Avoir un petit contenant pour recycler les déchets végétaux

Si vous avez un compost, munissez-vous d’un bol à poser dans un coin de votre cuisine pour jeter vos déchets organiques (vous pouvez mettre un couvercle pour prévenir des insectes mais attention au gaz qui peut se renfermer…)

5. Cuisiner ses restes et ses épluchures

Ne jetez pas vos restes, même les plus infimes, ils peuvent toujours faire l’objet d’une recette inattendue (et réussie !). De même ne jamais sous-estimer les épluchures, on peut en faire beaucoup de choses (poudre d’orange, cosmétique, …)

6. Privilégier les sacs en coton ou papier kraft pour emballer les fruits et légumes.

7. Utiliser les jardins et potagers communs si vous avez un accord

Si vous êtes en appartement sans jardin ni balcon et terrasse (oui ça arrive !), n’hésitez pas à demander à votre municipalité ou collectivité s’il y a des jardins ou potagers communs pour vider vos déchets végétaux. A Dourdan, des jardins familiaux sont mis en place et je viens donc tous les 2-3 jours mettre mes déchets végétaux dans un des jardins suite à l’accord de la personne. En plus, c’est l’occasion de faire de nouvelles rencontres (en repartant parfois peut-être avec quelques légumes du potager !)

Geste écolo cuisine

Aucun commentaire

laisser un commentaire

Laissez un commentaire sur cet article

Ces articles peuvent vous intéresser

Alimentation

Pêche durable : Comment choisir son poisson ?

Par labullebio 28/01/2018
Ma planète

La tribu indienne des sateré mawé et le Warana

Par labullebio 20/08/2017