Véritable maladie du siècle, le mal de dos est de plus en plus fréquent dans nos sociétés sédentarisées. 80% des français ont souffert ou souffriront de ce mal durant leur vie. Qu’ils soit passager ou fréquent, que la douleur soit faible ou intense, un mal de dos n’est pas anodin et ne doit pas être pris à la légère !

Pourquoi avons-nous mal au dos ?

Notre dos est souvent mis à rude épreuve et nous le sollicitons pour bon nombre de nos gestes et mouvements. En général, les douleurs au dos sont d’ordres mécaniques et provoqués par une sollicitation trop importante ou inappropriée de la colonne vertébrale (travail de force, soulèvement et port de charges lourdes…) ou par un faux mouvement lors d’une activité sportive (redressement brusque, chute…) ou plus encore à cause d’une mauvaise posture répétée, notamment dans notre lit, canapé, au bureau ou lors d’un long trajet en voiture.

Également en cause l’inactivité physique, qui elle, est responsable de lombalgies fréquentes et chroniques parce que nos vies sont devenues trop sédentaires.

Nous passons trop de temps assis, immobiles devant la télévision ou l’ordinateur et nous consacrons trop peu de temps à faire du sport et à bouger !

Nos muscles s’affaiblissent et le stress accentue considérablement les tensions musculaires dans notre dos.

D’autres facteurs peuvent causer un désagréable mal de dos, tels qu’à la suite d’un traumatisme, d’un accident ou tout simplement par négligence, comme courber le dos pour attraper un objet au sol ! De même que rester trop longuement debout génère une douleur lombaire et c’est la soupe à la grimace. Encore plus pour les femmes pendant leur grossesse ou leur menstruation et lorsqu’elles portent trop souvent des talons hauts. Sans compter qu’une alimentation déséquilibrée favorise la surcharge pondérale, nuisible aux articulations dorsales.

Un manque d’hydratation provoque, quant à lui, gêne et douleur au niveau des reins qui s’enflamment par la présence de cailloux ou de calculs. Ils peuvent alors engendrer en plus des problèmes urinaires non sans conséquences.
Enfin, pour 20% d’entre nous, le mal de dos est d’origine inflammatoire et nécessite une prise en charge spécifique ainsi que de nombreux examens médicaux, afin de diagnostiquer la cause de la douleur et la soulager.

Mais quelle que soit votre douleur, quel que soit votre âge, ne laissez pas une douleur s’installer dans votre dos, combattez là. Elle pourrait devenir chronique et empoisonner considérablement votre existence.

Nos solutions douces pour prévenir le mal de dos

Un mal de dos peut avoir des répercussions importantes sur la qualité de vie personnelle et professionnelle. Découvrez nos conseils pour s’en prémunir:

• Adoptez les bonnes postures :

Privilégiez la génuflexion en pliant les genoux lorsque vous vous baissez pour ramasser un objet et pensez à garder toujours le dos bien droit. De plus, étirez-vous fréquemment et évitez les mouvements brusques. Veillez à l’ergonomie de votre poste de travail et optez pour une bonne literie, ni trop dure ni trop molle. En cas de mal de dos, évitez de dormir sur le ventre.

• Musclez votre dos :

Pratiquez régulièrement de préférence des sports comme la natation et la gymnastique douce qui favorisent le gainage, les abdominaux et les étirements.

• Détendez-vous :

Plusieurs méthodes de relaxation comme le yoga et la sophrologie sont d’excellents moyens pour évacuer les tensions musculaires dans le dos, liées au stress et au surmenage.

• Massez-vous :

Rien de mieux pour détendre et soulager une douleur lombaire que de masser son dos avec de l’arnica et des huiles essentielles, reconnues pour leurs puissantes propriétés analgésiques. De plus, la réflexologie plantaire est aussi une méthode efficace en prévention et pour soulager les maux au dos en faisant pression sous le pied, sur les zones réflexes.

• Optez pour une bonne hygiène de vie :

Diversifiez votre alimentation et privilégiez des aliments sains et riches en silicium, en sélénium, en acides gras, oméga 3, vitamines : thon, saumon, chou, cresson, noix, noisettes… Favorisez aussi les baies pour leur qualité anti-oxydante (myrtilles, raisins rouges…), ainsi que certaines herbes et épices, riches en agents anti-inflammatoires (curcuma, basilic, thym, cannelle, gingembre…). Egalement, évitez les matières grasses cuites, les aliments transformés et limitez les produits laitiers qui stimulent les inflammations.
Mais surtout hydratez-vous ! L’eau joue un rôle essentiel sur nos muscles, sur nos disques vertébraux et dans la perte de poids. Selon la médecine traditionnelle chinoise, le rein est lié aux douleurs dans le cou. Alors, ne pas boire suffisamment accentue le risque de se faire un torticolis, qui n’en est pas moins douloureux et handicapant.

• Aidez-vous :

Sur prescription médicale, portez une ceinture lombaire ou dite de soutien lors d’efforts, sans toutefois en abuser, votre dos doit se muscler.

Enfin, si vous ressentez une douleur importante ou persistante, n’attendez pas pour consulter votre médecin. Il est le seul à pouvoir établir le bon diagnostic et prendre en charge votre douleur. Si nécessaire, il vous orientera chez un ostéopathe ou un masseurkinésithérapeute.

Notre dernier conseil: Prenez soin de vous !

Aucun commentaire

laisser un commentaire

Laissez un commentaire sur cet article

Ces articles peuvent vous intéresser

Bien-être & santé

Allergie au pollen : symptômes et remèdes naturels

Par Co-ralie 12/05/2018
A la Une

LOI ISO 16128 : attention au « greenwashing »!

Par labullebio 13/04/2018