SI AUJOURD’HUI LE THÉ EST LA DEUXIÈME BOISSON LA PLUS CONSOMMÉE DANS LE MONDE, APRÈS L’EAU, IL N’EN DEMEURE PAS MOINS UN ALLIÉ POUR NOTRE SANTÉ AU QUOTIDIEN. QU’IL SOIT VERT, BLANC OU NOIR, CHAQUE VARIÉTÉ APPORTE SON LOT D’ARÔMES ET DE BIENFAITS À NOTRE ORGANISME ET AGIT SUR NOTRE BIEN-ÊTRE. DÉCRYPTAGE.

Les origines du thé

Nul doute que beaucoup pensent que le thé provient d’Angleterre. Son fameux « afternoon tea », aussi appelé le « five o’clock tea » où il est de tradition anglaise d’inviter ses proches autour d’une tasse de thé accompagnée de gâteaux et de sucreries, s’inscrit dans nos moeurs en Europe à partir du 19ème siècle, mais ce n’est pas sans savoir que le thé a vu le jour bien des siècles auparavant, en Asie.

Ses origines remonteraient à l’antiquité et c’est surtout vers le 8ème siècle qu’il devient une boisson quotidienne consommée en Chine, puis en Corée et au Japon. C’est seulement à la Renaissance qu’il arrive en Europe, aux Pays-Bas puis en Angleterre en 1606 grâce à la Reine Anne Stuart, où il devient peu à peu un enjeu économique majeur entre l’Europe et l’Orient. Il va se répandre dans le monde et sera d’ailleurs cultivé ailleurs qu’en Chine, notamment en Inde à partir du 19ème siècle en produisant les thés Assam et Darjeeling.

En France, c’est en reproduisant la coutume anglaise que le thé va s’imposer dans chaque famille, à la fin du 19ème siècle. Très vite, le thé apparaîtra comme une boisson dont le breuvage procure un sentiment de bien-être et de détente. Aujourd’hui, qui n’a jamais eu ce petit moment à soi ou entre amis, le plaisir de se délecter devant un délicieux thé chaud au coin du feu ?

Le thé, c’est quoi précisément ?

Il provient d’une plante asiatique à feuilles persistantes et cet arbre à thé est appelé le théier ou Camellia sinensis.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-65-1024x576.png.

Le thé est une boisson aromatique obtenue après infusion de feuilles de théier séchées. Il contient de la caféine appelée aussi théine (il s’agit en effet de la même molécule), en quantité variable selon chaque variété. Présentées en vrac ou en sachet, les feuilles de thé doivent se réhydrater dans l’eau quelques minutes afin qu’elles développent leurs saveurs à l’infusion.

Il existe six familles de thés dans le monde et les trois les plus consommées sont le thé vert, blanc et noir, toutes issues de la même plante, le Camellia sinensis. Malgré la couleur différente de leurs feuilles due aux flavonoïdes, ces thés se différencient en revanche par leur processus de fabrication. Le traitement de leurs feuilles récoltées et leur degré de fermentation leur donnent donc une nuance et des arômes différents.

Le thé vert

Il est un thé non fermenté, juste torréfié. Ses feuilles issues du théier sont chauffées immédiatement après chaque récolte afin de bloquer les enzymes de fermentation puis sont séchées. Cela permet ainsi de conserver les saveurs naturelles et le goût herbacé du thé vert.

Majoritairement produit en Chine, ce thé est le plus consommé en Asie. On peut citer les plus connus comme le thé vert Sencha qui sert souvent de base pour les thés verts aromatisés ou bien le Matcha. Au Japon, le thé vert est produit différemment des autres thés, c’est un thé généralement plus sombre, bénéficiant d’une culture ombragée par des roseaux ou pailles de riz, tel que l’emblématique Gyokuro. Au pays du Soleil levant sont utilisées des variétés hybrides du théier.

Le thé vert pur ou associé avec d’autres plantes comme la vanille, la menthe… offre un thé parfumé et une saveur douce, délicate naturellement sucrée.

Il est recommandé d’infuser les feuilles du thé vert entre 2 à 3 minutes et la température de l’eau ne doit pas excédée 80 ° C afin que ses arômes restent intacts.

Le thé noir

Sa différence réside dans le degré de fermentation des feuilles de théier récoltées. Le thé noir est fabriqué à partir de feuilles de thé oxydées. Sous l’effet d’un long processus d’oxydation, les feuilles prennent une couleur noire !

Il est consommé autant que le thé vert dans le monde mais il est le thé le plus répandu en occident et est souvent utilisé dans la composition des thés parfumés. Parmi les thés noirs les plus connus figurent le thé noir de Ceylan, de Darjeeling, de Yunnan, le Keemun et le thé préféré des anglais, l’Earl Grey, thé noir aromatisé à la bergamote.

Avec ses feuilles flétries, roulées et chauffées, il est un thé fermenté entre 80% et 90% avant le processus final de dessiccation, qui lui confère un goût intense et plus fort que les autres thés.

Il est conseillé de le laisser infuser pendant 3 à 5 minutes. La température de l’eau versée sur ses feuilles peut aller jusqu’à 95° C. Ses saveurs et bienfaits n’en seront pas altérés.

Le thé blanc

Très peu fermenté, à hauteur de 10% à 20%, il est fabriqué sans roulage, sans flétrissage et sans oxydation. Produit principalement en Chine, au Japon, en Inde et Sri-Lanka, le thé blanc est composé uniquement de la cueillette de jeunes feuilles et de bourgeons récents et choisis, puis séchés au soleil.

Si ce thé est peu connu en Occident, les deux thés blancs les plus populaires sont le Yin Zhen, connu sous le nom « aiguille d’argent » et le Pai Mu Tan, appelé « pivoine blanche » mais il existe d’autres variétés de thés blancs de qualité !

Faible en théine, le thé blanc est un thé raffiné et serait encore plus bénéfique à l’organisme que le célèbre thé vert, mais il est plus rare et se conserve plus difficilement. Ce qui explique son coût plus élevé que les autres thés. Il est d’autant plus précieux, qu’il nécessite une manutention méticuleuse et une préparation à part.

Côté saveur, il est un peu sucré et offre un goût plus subtil que les autres thés, des arômes naturels, légers et des parfums élégants.

Il est préconisé de laisser ce thé infusé pendant 2 à 3 minutes, à 80 ° C maximum et de ne pas le faire bouillir afin de conserver au maximum ses nutriments contenus dans ses bourgeons et ses feuilles fraîches.

Quels sont les bienfaits du thé vert, noir et blanc?

Les variétés de thé apportent non seulement une saveur agréable à boire et différente, selon le goût recherché. Les bienfaits sur notre organisme sont surtout dûs aux antioxydants présents dans ces thés.
En effet, leurs feuilles et bourgeons possèdent de riches antioxydants (une trentaine selon la couleur du thé) reconnus pour réduire les radicaux libres (atomes ou molécules instables).

Le thé vert est riche en antioxydants, en contenant 20 à 36% de polyphénols notamment en catéchines avec surtout en quantité l’épigallocatéchine gallate, un antioxydant puissant au fort pouvoir anti-âge, mais aussi en acides-phénols et tanins.
Toutefois, le thé blanc n’en reste pas dépourvu puisqu’il est le thé qui contient le plus d’antioxydants tant il est abondant en polyphénols, catéchines, et autres antioxydants tels que des tanins, du fluorure et des flavonoïdes.
Quant au thé noir, il contient également des antioxydants mais leur teneur est moins élevée en flavonoïdes mais compensés par des théaflavines et des théarubigines qui participent également à la protection de l’organisme.

Les principaux bienfaits de ces thés

Apaisant et diminue le stress

Le thé contient de la théanine, un acide aminé qui agit sur le cerveau et permettrait une réduction du stress.

Améliore le système digestif

Après un repas copieux, les thés aident à faciliter l’activité digestive de l’intestin et particulièrement les thés verts et blancs, reconnus pour leur action diurétique et drainante.

Bon pour la mémoire et la concentration

Ils réduisent le déficit de mémoire et préviendraient l’apparition de la maladie d’Alzheimer et de Parkinson. Et plus particulièrement le thé vert, associé avec d’autres plantes (menthe poivrée, fleurs de jasmin…), il est une boisson idéale pour stimuler la concentration, la vigilance et éviter le stress durant une épreuve ou des examens.

Préserve l’hygiène dentaire

Grâce aux polyphénols et plus particulièrement les thés verts, blancs et noirs, riches en fluorure, ils réduisent la formation de la plaque dentaire et limitent la croissance des bactéries qui favorisent la formation des caries.

A SAVOIR

N’en déplaise à certains d’entre nous qui ont l’idée reçue que le thé ferait mincir. Hélas, non. Toutefois, il contribuerait à une perte de poids dans la mesure où il comporte de la caféine qui diminue l’appétit, dissout les graisses par son effet lipolytique et les toxines grâce à son action diurétique et dépurative, tout en augmentant la dépense énergétique.

Aucun commentaire

laisser un commentaire

Laissez un commentaire sur cet article

Ces articles peuvent vous intéresser

Alimentation

Le riz rouge du Kerala par Ecoidées

Par labullebio 02/09/2020
Alimentation

Écoidées : le souchet et ses vertus sur la santé

Par labullebio 22/11/2021