Charnue et rousse, la châtaigne évoque les belles forêts automnales où elle abonde généreusement, offrant aux amateurs le plaisir d’une poêlée grillée, voire, pour les plus déterminés des gourmands, la possibilité de réaliser d’onctueuses confitures.

Mais loin de s’arrêter à cela, la texture de ce fruit sec à écorce permet également d’en tirer une farine aux bienfaits énergétiques, sans gluten et très digeste, facile à utiliser dans les confections de pains et pâtisseries. Pour bien affronter le froid hivernal, mettez du punch dans vos recettes grâce à la farine de châtaignes !

La châtaigne, entre nature et tradition

A une époque où pratiquement tout ce qui se mange provient de l’exploitation anthropique et de procédés de transformation, la châtaigne transporte l’image typique et sympathique d’un don de la nature. Ce qu’elle est, incontestablement. Sauvage et saisonnière, elle suscite aujourd’hui surtout l’occasion de promenades familiales. Mais elle a autrefois permis à des générations de populations de résister aux rudes disettes hivernales, quand hommes et troupeaux bénéficiaient de ses multiples propriétés et de ses apports énergétiques sains. C’est en effet un fruit très rassasiant, bourré de minéraux et de fibres. La Vogue des marrons, grande foire lyonnaise populaire héritée du milieu du 19ème siècle, perdure d’ailleurs la tradition de partage et de liesse que symbolise la consommation des châtaignes pour faire le plein d’énergie avant la saison froide. Châtaignes et marrons se différencient par la taille : plus petites, les châtaignes se serrent par 2 ou 3 dans leur bogue piquante, tandis que les plus grosses, non cloisonnées, sont appelées marrons dans une confusion terminologique avec le fruit du marronnier d’Inde. Si courant dans les aires urbaines, ce dernier est absolument impropre à la consommation. Mais avec un peu d’observation et d’habitude, on ne s’y trompe pas : la châtaigne présente un petit plumet à sa base, même quand elle est si grosse qu’elle se renomme marron.

Les bienfaits nutritionnels de la farine de châtaigne

Comme beaucoup de fruits secs naturels ou graines, la châtaigne est un concentré énergétique de vitamines et minéraux. Elle n’a cependant pas la composante grasse des oléagineux de type noisette, noix ou amandes. De la sorte, sa texture associée à sa teneur en glucides permet de l’utiliser comme un féculent. C’est pourquoi, utilisée sous sa forme farineuse à la saveur très douce, elle trouve sa place dans les pâtisseries simples de type crêpes, sablés, crumbles ou tartes. Il s’agit en effet d’une farine non panifiable, ce qui signifie qu’elle n’apporte pas aux pâtes à lever cette élasticité et ce gonflant que leur confère habituellement la présence de gluten. Les pains et cakes à la farine de châtaigne sont soit très denses et plats, soit plus vraisemblablement issus d’un mélange avec une farine conventionnelle – ce qui permet d’amoindrir quand même la teneur en gluten.
Pour les becs salés, la farine de châtaigne s’avère utile pour épaissir les entremets, les sauces ou roux, les soupes et veloutés. Sa richesse en fibres est intéressante pour le bon fonctionnement intestinal et ce d’autant plus que la forme transformée de la châtaigne renforce sa bonne assimilation. Sa teneur élevée en potassium (bon pour les muscles et pour l’équilibre acido-basique) ainsi qu’en magnésium (bon pour la régulation et l’équilibre nerveux) en fait une source non négligeable de recharge en minéraux naturels. Quant à la place prédominante du complexe B, elle transmet ses bienfaits même au travers des processus de transformation de la châtaigne fraîche, en particulier l’acide folique contenu dans la vitamine B9 et qui participe à la régénération du système nerveux (sources utiles : marron-chataigne.com , GAEC ardéchois & Mr-plantes.com, site d’informations sur les plantes médicinales)
Vous l’aurez compris, la farine de châtaigne c’est vraiment un bon plan forme et santé. Avec l’arrivée des frimas hivernaux, notre corps a besoin d’énergie et de nutriments qui aident à sa régénération cellulaire et nerveuse. Alors on se met au chaud et on confectionne par exemple de délicieux cookies à la farine de châtaigne, avec plein de petits éclats de chocolat noir pour renforcer les apports en magnésium. Noël approchant, on peut même tester de délicieuses recettes de pain d’épices qui feront le bonheur des papilles, accompagnés d’un thé ou d’un lait d’amande cacaoté.

labullebio
labullebio Le 20/11/2017
Passion et partage sont les maîtres mots de l’équipe de rédaction de La Bulle Bio ! Nous avons envie de faire connaître différentes manières de consommer pour un mode de vie plus durable et responsable !

Aucun commentaire

laisser un commentaire

Laissez un commentaire sur cet article

Ces articles peuvent vous intéresser

Alimentation

Lait d’or : la boisson des yogis

Par GermainP 17/03/2018
Alimentation

Royal chocolat aux noisettes

Par labullebio 14/12/2018